La Lettre de Perceval de Boulainvilliers
Pourquoi dans une lettre datée du 13 (?) ou du 21 (?) juin 1429, adressée à Philippe Marie Visconti, duc de Milan de 1412 à 1447, frère de la veuve de Louis d'Orléans, Perceval de Boulainvilliers, conseiller de Charles VII,relate-t-il l'arrivée d'un bébé dans la famille d'un "pauvre laboureur" de Domrémy ? Pourquoi l'intérêt de tels personnages pour une naissance ou un placement chez un "paysan" du Barrois royal ?

Pourquoi cet événement suscite-t-il une si grande attention de la part du chambellan du roi, vingt-deux années après la naissance du "bébé" et de l'assassinat, le 23 novembre 1407, du duc Louis d'Orléans, époux de Valentine Visconti, morte le 4 décembre 1408 à Blois ?

Un extrait de cette missive fit l'objet, au cours des années suivantes, d'une épitre héroïque composée en latin par Antoine Astesan, secrétaire du duc Charles d'Orléans, ce dernier étant prisonnier en Angleterre. Le Dauphin aurait-il mandaté son chambellan, chevalier au Bailli de Bourges,  pour informer le duc de Milan des exploits de Jehanne dite d'Arc lors de la levée du Siège d'Orléans et de son intervention en vue du sacre à Reims le 17 juillet 1429 ?
Réfléchissons !
Quel serait le lien de parenté entre Jehanne et le duc de Milan
Philippe Marie Visconti ?